“Toujours l’homme se dresse pour refuser l’insoutenable. Et les mots jaillissent de sa bouche durs et beaux comme des cris. La colère se fait chant, la révolte se verbe.”
Michel Piquemal

Il n’y a pas de mots pour décrire l’horreur. Ce qui s’est produit à Charlie Hebdo est inacceptable. Nos premières pensées vont aux proches des victimes et aux familles des deux policiers qui sont morts pour avoir voulu protéger.

Aujourd’hui, l’heure est au recueillement. Alors que notre pays est sous le choc, nous devons tout faire pour préserver un climat de paix et d’unité nationale. Nous devons réfléchir à ce qui s’est passé et à ce que nous devons changer pour que cela ne se reproduise plus jamais.

Demain seulement viendra le temps de l’action : l’Etat devra prendre ses responsabilités pour que la liberté d’expression en France soit préservée et pour que la sécurité de tous soit assurée.