Europe_1_logoCe sont eux qui ont poussé Nicolas Sarkozy à se prononcer pour l’abrogation de la loi Taubira sur le mariage pour tous, en novembre dernier. Les militants de Sens commun, un collectif interne à l’UMP issu de la Manif pour tous, veulent désormais pousser leurs pions plus loin. Ils ont décidé d’organiser des “états généraux de la droite et du centre-droit”. Dès cet été, Sens commun lancera une série de conventions thématiques dans plusieurs villes de France. L’objectif : bâtir une ébauche de programme présidentiel qui sera soumise aux candidats à la primaire de l’UMP.

Selon les informations d’Europe 1, ce tour de France commencera en juin à Lyon, où il sera question de culture et d’identité. Les conventions thématiques porteront ensuite sur les affaires sociales, la famille et la santé à Lille ; la réforme de l’Etat et les finances publiques à Nantes ; la sécurité et la justice à Bordeaux ; l’économie, les entreprises et l’innovation à Toulouse ; l’agriculture, le développement durable et la ruralité à Brive-la-Gaillarde, et l’éducation et la recherche à Marseille.

“Les sales gosses de l’UMP”. Ce tour de France s’achèvera en janvier 2016 par un “meeting national”. Par cette initiative, Sens commun cherche à la fois à peser en interne à l’UMP et à se donner un second souffle. “On est les sales gosses de l’UMP”, se vante un responsable du mouvement. Leurs aînés, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé ou François Fillon, les écouteront-ils ?